LA COMMUNICATION AUTHENTIQUE

 

 

 

 

Philippe Dafflon

 

 

 

1. LES OBSTACLES A LA COMMUNICATION AUTHENTIQUE

 

- Le non-dit ou des messages peu clairs créent le doute et l'insécurité. La cause principale de ce genre de communication est, la plupart du temps, engendrée par la peur de la réaction de l'autre.

- L'irresponsabilité. Cette attitude de retrait engendre la fermeture dans la relation. Il est donc important que l’enseignant ou le facilitation assume ce qu'il dit (parle en « Je »), respecte ses engagements, écoute son intuition, ses propres ressentis et besoins.

- Les peurs non-reconnues telles que la crainte du rejet, celle de décevoir ou celle de l'engagement. S'engager c'est inspirer confiance par l'authenticité et la responsabilité, c'est assurer à l'autre une affection, une présence en dépit de ce qui se passe

- La peur de blesser qui se manifeste en ménageant l'autre. Cette fausse protection de l'autre détruit la confiance.

- Le contrôle de la situation en exerçant son pouvoir sur l'autre. Par peur de ce qui pourrait se passer l'animateur "inter-dit" l'expression du vécu des participants.

- La peur du jugement

- La peur d'être envahi par les réactions, les émotions ou les demandes de l'autre.

- La peur du conflit

- Les attentes diverses face aux autres: qu'ils remercient, qu'ils soient "reconnaissants" ou qu'ils nous doivent quelque chose.

- La comparaison = oublier que chaque personne est différente.

- La fusion avec le récepteur qui réagit. Cela veut dire que l'on ne distingue plus ce qui est à soi et ce qui est à l'autre.

- Le transfert et la projection

 

La plupart du temps, le premier grand obstacle à une communication authentique vient de la personne en position d'autorité. Si celle-ci se cache derrière son rôle, si elle nie sa sensibilité, ses besoins, ses émotions ou sa vulnérabilité, elle empêchera la construction d'une relation faite d'humanité et de sécurité. 

 

 

2. CE QUI FACILITE LA COMMUNICATION AUTHENTIQUE

 

- Le respect des besoins fondamentaux de la personne humaine, et ce, autant pour l’enseignant que pour l’élève: sécurité, acceptation, reconnaissance, estime, accueil, affirmation

- la confiance mutuelle: on inspire confiance dans une relation quand on est capable de respecter les engagements pris, quand on est authentique et responsable

- Le respect ou l’acceptation des différences (cf. âge, culture, réactions, expressions des sentiments...etc.)

- La gratuité (rien attendre en retour)

- Le travail sur soi (≠ faire disparaître besoins et émotions mais apprendre à les accepter, à les vivre sans en rendre les autres responsables)

- Le ressourcement personnel

 

 

3. APPRENDRE A COMMUNIQUER AUTHENTIQUEMENT

 

Communiquer d'une manière authentique ne s'apprend pas simplement par une série de règles ou de techniques mais d'abord à partir de soi. Cet apprentissage se fait notamment par:

a) la prise de conscience (émotions, besoins) de ce que je vis et de ce que vit l'autre (= pouvoir différencier ce qui m’appartient et ce qui appartient à l’autre au niveau des émotions, des idées...etc.)

b) l'acceptation de ce qui se passe pour moi et ce qui se passe pour l'autre (= accueillir ce qui se passe pour l'autre)

c) l'expression de son vécu si nécessaire et, en tous cas, de la perception que l'on a de l’apprenant

d) le fait de pouvoir départager sa responsabilité de celle de l'autre au niveau de ce qui est dit, perçu ou compris. Plus concrètement c'est pouvoir accueillir ce qui se passe pour l'autre personne sans vouloir la prendre complètement en charge, la transformer ou la juger.

Ajoutons encore que le but d'un tel apprentissage n'est pas d'être proche de tout le monde mais d'être assez authentique pour exprimer la réalité, les vrais malaises ou pour poser des vraies limites.

 

 

"APPRENDRE A COMMUNIQUER AUTHENTIQUEMENT, C'EST APPRENDRE A VIVRE ET A RESTER VIVANT AVEC L'AUTRE, TANT DANS LE BONHEUR QUE DANS LA SOUFFRANCE." (Colette Portelance)

 

 

 

 

 

©  Philippe Dafflon

Psychologue-psychothérapeute FSP

Formateur SPCP

Ch. du Schönberg

1700 Fribourg

Tél.: 026 466 31 01