L'ECOUTE ACTIVE OU L'EMPATHIE

 

 

  Philippe Dafflon

 

 

 

Ecouter ou sentir ce qui se passe chez une ou plusieurs personnes veut dire avant tout être attentif d'une manière active à leurs actions, réactions, idées, pensées, émotions et à le leur refléter verbalement.

 

Les messages non-verbaux sont des signes aussi ou plus importants que ce qui est exprimé par les mots. Etre attentif (≠ interpréter) aux personnes, à leurs comportements ou comportements plutôt que seulement à leurs discours ou à leurs performances permet  à l'individu de se sentir reconnu. Un sourire crispé, des yeux qui se mouillent, un pied qui tapote, un soupir, une chaise qui se recule, un corps qui se penche vers...etc. sont autant d'expressions personnelles. Les refléter sans jugement et se faire l'écho des sentiments ressentis ou des idées permet d'offrir un type de relations qui facilitent des actions et réactions positives des personnes. Ecouter activement, c'est dire verbalement et sans-jugement à l'autre ce que l'écoutant a compris de son interlocuteur à travers ses mots, mais aussi à travers ses émotions et son comportement non-verbal.

 

Par l'écoute active, je reconnais donc les sentiments ou les idées que mon vis-à-vis vient d'exprimer, j'accepte de considérer qu'il vient de donner quelque chose de subjectif et, sans jugement, je lui signale ce que j'ai compris de son point de vue. La personne, si elle se sent reconnue et comprise (ou si elle sent cet effort sincère) s'exprime plus, s’ouvre, va vers les autres, entre dans des processus d’apprentissage pour répondre à son besoin de réalisation personnelle. 

 

Ecouter activement une personne c’est concrètement

 

être attentive face à elle

 

la regarder 

 

écouter son discours et, sans jugement, porter attention à son comportement non-verbal 

 

l’inviter à parler, à préciser 

 

lui dire avec respect et des mots clairs ce que j’ai compris et, à travers son langage non-verbal, ce que je perçois qu’elle ressent émotionnellement dans le moment où elle parle ou agit.

 

 

 

ACCEPTER L'AUTRE INCONDITIONNELLEMENT OU LE RESPECTER

 

 

Accepter inconditionnellement le vécu, les émotions, les idées, pensées ou valeurs d'une personne favorise son ouverture et son expression.

Attention: en aucun cas cela ne veut dire être d'accord avec ses idées ou valeurs, de même qu'accepter des émotions ou des idées ne signifie pas accepter des actes... inacceptables !

 

 

 

 

©  Philippe Dafflon

Psychologue-psychothérapeute FSP

Formateur SPCP

Ch. du Schönberg

1700 Fribourg

Tél.: 026 466 31 01