Facteurs de stress

dans le travail des enseignants

 

Présentation d'un instrument
pour analyser le stress

 

 

Lausanne

8 novembre 2001

 

© Franziska Tschan

Université de Neuchâtel,
Groupe de Psychologie Appliquée

Franziska.tschan@unine.ch

 

 

 

C‘est quoi, le stress?

 

Un déséquilibre entre les exigences de la situation
et les capacités de la personne

 

 

 

Processus du stress (Selye)

 

 

La phase de résistance: lutter ou fuir

Notre système est en situation de priorité:

n   Les hormones du stress (p.ex adrénaline, cortisol) aident à mobiliser les réserves

n   Le corps se prépare à une confrontation

   Palpitations, tension musculaire etc.

   Diminution des fonctions non-prioritaires comme digestion, sexualité

   ‚Emotions d‘urgence‘: colère, anxiété, nervosité

 

 

Processus du stress

Stress chronique (Selye)

 

 

 

 

 

 

Symptômes de comportement sous stress chronique

 

nIrritabilité avec les gens

 

nDifficulté à prendre des décisions

 

nPerte du sens de l’humour

 

nColère retenue

 

nDifficulté à se concentrer

 

nIncapacité à finir une tâche avant de courir à une autre

nSensation d'être la cible de l’animosité des autres gens

nSensation d’être incapable de se débrouiller

nAvoir envie de pleurer pour le plus petit des problèmes

nManque d’intérêt à faire des choses après être rentré du travail

nSe réveiller le matin et se sentir fatigué

nFatigue constante

 

 

Symptômes physiologiques du stress chronique

 

nManque d’appétit

nBesoin de nourriture quand on est sous pression

 

nIndigestions fréquentes ou brûlures d’estomac

nConstipation ou diarrhée

nInsomnies

 

nTendance à transpirer sans raison valable

nTics nerveux, se ronger les ongles, etc.

nMaux de tête

nCrampes et spasmes musculaires

nNausée

nAvoir de la peine à respirer sans effort

nSentiment de s'évanouir ou s'évanouir

nImpuissance ou frigidité

nEczéma

 

 

 

n      

 

Stress... malaise d’aujourd’hui

 

n    39% des jeunes adultes (hommes) rapportent de sévères tensions nerveuses causées par le travail (échantillon aléatoire, Cherry, 1978)

n    48% des hommes et femmes de plus de 45 ans affirment: "Je souffre souvent de tension, je suis nerveux, agité, je ne suis plus capable de me détendre" (Haynes et al.. 1978)

n    26.6% des adultes Suisses se sentent stressés souvent ou très souvent (Ramaciotti, 2000, Suisse)

n    33% des jeunes ingénieurs rapportent un événement stressant au cours des deux dernières semaines (Newton & Kennan, 1985).

n    Dans un échantillon demployés du secteur industriels, 25% des personnes ont des problèmes émotionnels significatifs (MacIver, 1969).

 

 

Et les enseignants ?

 

n  1/3 des enseignants sont sérieusement stressés (Schaarschmidt, 1999, Allemagne)

n   Seuls 15% d‘entre eux environ sont en pleine forme et ne se sentent pas touchés par le stress

n  (Schaarschmidt, 1999, Allemagne)

n   41.9% des enseignants souffrent souvent ou très souvent de nervosité et d‘irritabilité (1999, Suisse Romande)

 

Instrument pour analyser le stress : ISTA (Instrument zur Stressanalyse in der Arbeit)

6 dimensions principales :

 

n   Complexité et variété de la tâche

n   Contrôle et marge de manoeuvre

n   Travail émotionnel

n   Obstacles au bon déroulement du travail

n   Conditions sociales

n   Conditions générales et organisationnelles

 

 


 

 


La tâche: complexité et variété

n   Stresseurs:

n  Surcharge (quantitatif, qualitatif)

n  Sous-charge (monotonie, rien à faire)

n   Ressources:

n  Variété des tâches (tâches intéressantes, variées)

n  Complexité des tâches (requiert toutes les capacités)

 

Chez les enseignants, on constate:

n   Surcharge:

n  Effectifs des classes sont trop grands
(plainte #1 en Suisse et en Allemagne)

n  Trop de travail hors enseignement
(Suisse, Angleterre, Allemagne)

 

 

La tâche: contrôle, marge de manoeuvre

n   Ressources:

n  Possibilité de planifier, possibilité de décider comment faire le travail 

n  Marge de manoeuvre par rapport à l‘utilisation de son temps

 

Chez les enseignants, on constate:

(Suisse, IST 2000)

n   Décisions autonomes:        79%

n   Influence:                               84%

n   Autonomie par rapport
au temps:                                55%

 

La tâche: travail émotionnel

n   Stresseurs:

n  Contrôler ses propres émotions

n  Montrer des émotions ‚prescrites‘

n  Dissonance entre les émotions ressenties et les émotions montrées

n   Ressources:

n  Travail avec des gens

 

Chez les enseignants, on constate:

n   Enfants avec des problèmes de comportement (Suisse, Allemagne, Angleterre)

n   Agressivité des enfants (entre eux, en classe (Angleterre, Suisse, Allemagne)

 

Obstacles au bon déroulement du travail

n   Stresseurs:

n  Insécurité

  Objectifs peu clairs ou contradictoires

  Peu de feed-back pour son travail

n  Conditions difficiles

  Mauvaise qualité du matériel

  Conditions environnementales (p.ex. bruit)

 

Dans les écoles, on constate:

n    Objectifs multiples et complexes, sans priorités claires
(Buschor, 3.10.01, Zürcher Oberländer)

 

Les conditions sociales

n   Stresseurs:

n  Conflits

n  Mauvais climat social

n  Stresseurs sociaux

n   Ressources:

n  Soutien social des collègues

n  Soutien social des supérieurs

 

Dans les écoles, on constate:

n    Ecoles: risque élevée de mobbing

n    Sentiment d‘être isolé dans sa profession: 31% (Suisse)

n    Bonne qualité de collaboration avec collègues: 82% (Suisse)

n    Sait avec qui parler en cas de difficultés pédagogiques: 75% (Suisse)

n    Soutien de la direction: 79% (Suisse)

 

Conditions générales et organisationnelles

n   Ressources:

n  Participation

n  Possiblités d‘avancement et de carrière

n   Stresseurs:

n  Manque de statut

n  Manque de reconnaissance et d‘appréciation de son travail

 

Dans les écoles, on constate:

n   96.8%: revaloriser l‘image de la profession (Suisse; similaire en Allemagne et en Angleterre)

n   66%: je me sens submergé par les directives émises par le département

 

 

 

© Franziska Tschan

Université de Neuchâtel,
Groupe de Psychologie Appliquée

Franziska.tschan@unine.ch